Accueil > Le Collectif > Nos membres > Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM)

Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM)

vendredi 4 juillet 2014

Fondé en 1994, le Comité Contre l’Esclavage Moderne dénonce la traite des êtres humains et les formes contemporaines d’esclavage. Depuis sa création, il prend en charge les victimes de traite à des fins d’exploitation par le travail, principalement domestique. Il les soutient dans toutes leurs démarches devant la justice pour qu’elles retrouvent leurs droits et leur dignité.
A chacune, le Comité procure un accompagnement juridique, administratif, socio-éducatif et psychologique pour les aider à se réinsérer dans la société, et faire reconnaître leurs droits et dignité.
En France, le CCEM s’investit pour informer le grand public et sensibiliser le monde politique ainsi que les professionnels concernés. A l’étranger, il participe aux travaux internationaux pour faire progresser le droit des victimes.
Depuis sa création, le CCEM a pris en charge plus de cinq cents personnes. Il a accompagné plus de 200 procès devant toutes les juridictions françaises et jusque devant la Cour européenne des droits de l’homme. La France a été condamnée deux fois par la CEDH, en 2005 et 2012, pour avoir laissés impunis des faits relevant de l’article 4 de la Convention européenne des droits de l’homme qui réprime l’esclavage, la servitude et le travail forcé, privant des victimes d’esclavage domestique d’une protection efficace contre leurs exploiteurs.

Contact : Sylvie O’dy
sylvieody@gmail.com

Actualités :

BALKANS ACT NOW ! Signature de la Déclaration sur la suppression de la traite et l’exploitation des êtres humains

Dans le cadre du projet Balkans ACT Now !, financé en partie par la Commission européenne, une Déclaration visant à servir de base au plaidoyer de la société civile en matière de lutte contre la traite a été rédigée par les trois partenaires Union Européenne du projet, dont le Comité Contre l’Esclavage Moderne (Paris) et l’association Accompagnement, Lieux d’Accueil, Carrefour Éducatif et Social (Nice). Ce texte comporte 29 recommandations à l’attention des gouvernements, déclinées autour des différents aspects de la lutte contre la traite, en particulier la répression des auteurs et la prise en charge des victimes.

La Déclaration, adoptée à Zagreb en septembre 2013, a recueilli à ce jour 116 signatures de membres de la société civile, issus non seulement des États cibles des Balkans, mais également de plusieurs pays d’Europe de l’Ouest.

Toute association qui se reconnaît dans les principes énoncés dans la Déclaration peut apporter son soutien en signant le formulaire joint et en l’adressant au Comité Contre l’Esclavage Moderne (juriccem@wanadoo.fr) , qui transmettra à l’Association tête de projet ASTRA.

Pour plus de renseignement, vous pouvez consulter : http://www.astra.org.rs/eng/?page_id=1237

PDF - 446.9 ko
Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM), Rapport d’activité 2012
PDF - 722.7 ko
BALKANS DECLARATION sur la suppression de la traite et l’exploitation des êtres humains Zagreb, 19 Septembre 2013
PDF - 90 ko
BALKANS ACT NOW ! Formulaire

Nos actions

Exploitation sexuelle

Exploitation de la mendicité

Incitation à commettre des délits

Exploitation à des fins économiques

Servitude domestique

Traite à d’autres fins