Coordination : Geneviève Colas - genevieve.colas@secours-catholique.org - 06 71 00 69 90

Février 2020 : Tous engagés pour la mise en oeuvre en France d'un Mécanisme national de référence pour l'identification, la protection et l'accompagnement des victimes de traite des êtres humains

L'un des points importants du second Plan d'action national contre la traite des êtres humains 2019-2021 est la mise en oeuvre d'un Mécanisme national de référence pour l'identification, la protection et l'accompagnement jusqu'à l'indemnisation des victimes. Plusieurs membres du Collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains" (Secours Catholique - Caritas France, CCEM, OICEM, Amicale du Nid, Hors la rue, Koutcha) sont invités à participer à une rencontre début mars organisée par la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF). Cette réunion dressera les grandes lignes de ce que peut être ce mécanisme. Ceci répond à la demande des membres du Collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains" qui ne souhaitent pas que ce mécanisme ne se traduise que par une circulaire mais par un réel processus partant des besoins des personnes et s'appuyant sur des moyens réels.

Par ailleurs le Collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains" poursuit son travail concernant le suivi de la mise en oeuvre (ou non) des recommandations du Comité des drpoits de l'enfants de l'ONU en 2016 concernant la Convention Internationale des drots de l'Enfant. Il prépare une analyse qui sera transmise en temps utile au Comité des droits de l'enfant de l'ONU.

En contact avec le Cabinet d'Adrien Taquet, les membres du Collectif espèrent bien avoir l'occasion de le rencontrer prochainement afin d'échanger avec lui sur l'intégration de la lutte contre toutes les formes de traite dans la mise en oeuvre de la stratégie enfance du Gouvernement.

> Télécharger le document présentant les constats et propositions du Collectif

Le Collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains" est aussi en attente de réponse à sa  proposition, transmise à l'Elysée, pour que les films #INVISIBLES et #DEVENIR soient présentés aux différents ministres concernés afin de donner des moyens au Plan national d'action contre la traite d'être mis en oeuvre. En effet si l'on constate une avancée sur le fait que la traite des êtres humains soit reconnue comme une réelle question dans différents ministères il apparait souvent que dans les faits,  la seule  forme d'exploitation prise en compte est l'exploitation sexuelle alors qu'il y a d'autres formes : esclavage domestique, mendicité forcée, obligation à commettre des délits, travail forcé, mariages forcés, ... et que les hommes et les enfants victimes de traite ne sont souvent pas bien pris en compte dans les politiques actuelles.

Contact : genevieve.colas@secours-catholique.org - 06 71 00 69 90